Sinemage Black and white Cream Bottle of milk and yogurt


This week, the special guest at home was without a doubt the milk.
Highly expected since weeks, it finally made the way until us.

Fresh. Organic. And raw.

It was also a week of first time.
This milk has been a trigger to try new things, that could have been made before with pasteurized milk: túró -Hungarian curd cheese- and yogurt.
While the first one will need another attempt, the second one was a success.


Sinemage Black and white Yogurt and milkSinemage calf black and white

I’ve wanted for ages to make yogurt.
I’ll probably need more batch to get the right texture, but I was really happy with the taste and result. And for a yogurt lover like me, there’s nothing better than homemade one, with the added bonus of endless possibility for customised flavours.

For a moment, I remembered when I was child and how my Mum was used to make some in her yaourtière -yoghurt maker. But you won’t need such bulky appliance. As you’ll see, the process is pretty straight forward.
I’ve followed instructions posted by El, in the comment section of her blog.



Sinemage black and white yogurt

And tomorrow, I’ve already planned with the milk left to make crème dessert -custard. Chocolate ones, for Paprika…

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Cette semaine, l’invité spécial à la maison était sans nul doute le lait.
Très attendu depuis des semaines, il a finalement fait son chemin jusqu’à nous.

Frais. Biologique. Et cru.

C’était également la semaine des premières fois.
Ce lait a été le déclic pour essayer de nouvelles choses, qui auraient très bien pu se faire avant avec du lait pasteurisé: túró -fromage frais hongrois- et yaourt.
Alors que le premier necessitera un autre essai, le second a été un succès.

Je voulais déjà faire des yaourts depuis une éternité.
Cela me demandera encore quelques fournées pour obtenir la bonne texture, mais j’étais contente du goût et du résultat. Et pour une fada de yaourt comme moi, il n’y a rien de meilleur que du fait-maison, avec le bonus supplémentaire de pouvoir varier à l’infini les parfums.

Pendant un instant, je me suis souvenu lorsque j’étais enfant et comment ma mère avait l’habitude d’en faire avec sa yaourtière. Mais vous n’aurez pas besoin de cet appareil quelque peu encombrant. Comme vous pourrez le constater, le processus est plutôt simple.
J’ai suivi les instructions d’El, transmises dans la partie commentaire de son blog

Et demain, j’ai d’ores et déjà prévu, avec le reste du lait, de faire des crèmes dessert. Au chocolat, pour Paprika…

Advertisements