© Viviane Perenyi 2012 - Crête d'Aurère Reunion Island

L’île intense, that’s the motto of my home island: La Réunion.
And intense indeed was my journey there.
Three weeks spent reconnecting with family, friends and the land that saw me grow up. Seven years have passed since my previous visit. So I notice many changes and at the same time everything remains familiar.

Looking back, there’s a couple of words that come into my mind to describe this place dear to me: multiple, contrast and blend.
Landscape, people, food or culture, they all can relate to those words.

© 2012 Viviane Perenyi Market Ile de la Réunion
© 2012 Viviane Perenyi Boutik Lontan Ile de la Réunion

This journey is an opportunity for me to revisit old favourites and discover new spots too.
With my sisters, I stroll in the streets, dotted with renovated or old houses that add character to cities and little towns.
We also drive on one of the winding roads to the central and mountainous part of the island, listed world heritage site by UNESCO, and walk in a small fraction of the national park. I feel small and humble surrounded by the vertiginous slopes.
Back to the coast, we visit the East, primarily land of agriculture, dominated by patchwork of cane fields; The South, le sud sauvage as we call it, shaped by the presence of the nearby and active volcano, la Fournaise; And the West, home to beaches, surfers and paragliders.
I enjoy all the best each place has to offer.

© 2012 Viviane Perenyi Sud Sauvage Reunion Island
© 2012 Viviane Perenyi Cane Field & Vanilla Plant Reunion Island
© 2012 Viviane Perenyi Banyan Tree & Lava Reunion Island

People are also the ones who make La Réunion so special. It’s a blend, the result of history that brought many ethnic groups to live together and gave birth to a racial and colourful mix.
I smile when my little niece brings me a card game -Happy Families- to play with her. She hands me over the cards and I discover that the game given to her at school counts seven families named Kaf’ (from East Africa), Yab’ (from Europe & France), Chinois (from Canton, China), Malbar (from South India), Zarab’ (from Gujarat, India), Malgache (from Madagascar) and Zoreil (French).
Later on this day, I dine with my old school friends and around the table we are like a microcosm of the reunionnaise population.

© 2012 Viviane Perenyi Local Architecture Reunion Island
© 2012 Viviane Perenyi Indian Temple Reunion Island
© 2012 Viviane Perenyi Detail Indian Temple Reunion Island
© 2012 Viviane Perenyi Lambrequin Architecture Reunion Island
© 2012 Viviane Perenyi Local Architecture Reunion Island

As diverse as the population, the reunionnaise food is influenced by the different cultures present on the island.
I savour all the food I did not get a chance to eat for so long: Traditional creole dish, such as cari bichique; little snacks such as samousa and bouchon bought in small roadside trucks; romazava (meat stew from Madagascar) expertly prepared by my mother; wonton soup (my favourite soup of all time); spicy achard (vegetable salsa); boucané (kind of smoked bacon); sarcive sausage; fresh coconut flesh and juice; juicy mango, sweet Victoria pineapple… And to top it all, a lot of ice-creams !

© 2012 Viviane Perenyi Local Food Ile de la Reunion

In my sister’s garden there’s the delicate fragrance of ylang-ylang and frangipani flowers; And at night, ephemeral pithaya flowers open wide and attract bees in number. I have the chance to be greeted by a l’endormi (panther chameleon) a couple of days after my arrival. And we catch sight of slender paille-en-queues (whitetailed tropicbirds) in the sky, on our way to the south.
A short walk in the primary forest of Mare-Longue, a stroll in a botanic garden and the visit of a farm make us discover many other plants as interesting and colourful. The volcanic soil is indeed an ideal ground for a rich flora that counts many endemic species.

© 2012 Viviane Perenyi Sous la varangue Ile de la Reunion
© 2012 Viviane Perenyi Reunion Island Flora
© 2012 Viviane Perenyi Tropical Flora Reunion Island
© 2012 Viviane Perenyi Panther Chameleon Endormi Reunion Island
© 2012 Viviane Perenyi Cane Field & Frangipani Flower Reunion Island
© 2012 Viviane Perenyi Fishing Reunion Island
© Viviane Perenyi 2012 - Roche Vert Bouteille Reunion Island

All good things come to an end and before I realise it, it’s time for me to say goodbye and board on the plane.
I’m so grateful for this trip.
A chance for me to keep like a kaleidoscope of colours, aromas, places and moments from mon péi and share it with you…

© 2012 Viviane Perenyi Grand Anse Beach Reunion Island
© 2012 Viviane Perenyi L'Ermitage Beach Reunion Island

 _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

L’île intense, telle est la devise de mon île: La Réunion.
Et intense en effet, fut mon séjour.
Trois semaines passées auprès de ma famille, amis et la terre qui m’a vu grandir. Sept ans se sont écoulés depuis ma précédente visite. Je note donc des changements et en même temps tout me semble et reste familier.

Rétrospectivement, quelques mots me viennent à l’esprit pour décrire cet endroit qui m’est si cher: multiple, contraste et mélange.
Paysage, population, cuisine ou culture, tout peut être rapporté à ces mots.

Ce séjour est une opportunité pour moi de revisiter les classiques, mais aussi de découvrir de nouveaux endroits.
Avec mes soeurs, j’arpente les rues, ponctuées de vieilles maisons, parfois rénovées, qui donnent du charactère aux villes et petits village. Nous prenons également une des routes sinueuses vers les cirques, inscrits au patrimoine mondiale de l’UNESCO, et nous marchons dans une petite partie du parc national. Je me sens si petite et humble entourée de ces pentes vertigineuses.
De retour sur la côte. Nous visitons, l’Est, principalement terre d’agriculture, dominée par le pathwork des champs de canne; Le Sud, le sud sauvage, comme nous l’appelons, marqué par la présence proche d’un volcan actif, la Fournaise; Et enfin l’Ouest, la demeure des plages, surfers et parapentistes.
J’apprécie le meilleur de chaque endroit.

Les gens sont aussi ceux qui rendent La Réunion si spéciale. C’est un mélange, le résultat de l’histoire qui a apporté différentes ethnies à vivre ensemble et a donné naissance à un grand métissage.
Je souris lorsque ma petite nièce m’apporte un jeu de sept familles pour que l’on joue ensemble. Elle me tend les cartes et je découvre que dans le jeu qui lui a été donné à l’école, les familles se nomment Kaf’ (de l’Afrique de l’Est), Yab’ (d’Europe & France), Chinois (de Canton), Malbar (du Sud de l’Inde), Zarab’ (du Gujarat, Inde), Malgache (de Madagascar) et Zoreil (Français).
Plus tard ce jour, je dine avec des amis et autour de la table nous sommes également comme un microcosme de la population réunionnaise.

Ausi diverse que la population, la cuisine réunionnaise est influencée par les différentes cultures présentes sur l’île. Je déguste ce que je n’ai pas eu la chance de manger depuis des années: Plat traditionnel créole tel que le cari bichique; petits amuse-bouches tels que samousas et bouchons achetés dans des camions-bars au bord de la route; du romazava, superbement préparé par ma maman; la soupe wonton (ma préférée); des achards; du boucané; du sarcive; de l’eau et de la chaire de coco frais; des mangues juteuses, des ananas Victoria… Et pour couronner le tout, beaucoup de glaces !

Dans le jardin de ma soeur, il y a le délicat parfum de l’ylang-ylang et du frangipanier; et la nuit, les fleurs éphémères du pithaya s’ouvrent en grand et attirent nombre d’abeilles. J’ai la chance d’être saluée par un l’endormi (caméléon) quelques jours après mon arrivée. Et nous apercevons d’élégants paille-en-queues dans le ciel, pendant notre route vers le sud.
Une petite marche dans la forêt primaire de Mare-Longue, une balade dans un jardin botanique et la visite d’une ferme nous font découvrir plein d’autres espèces végétales aussi intéressantes et colorées. Le sol volcanique est le terreau idéal pour une flore riche qui compte certaines espèces endémiques.

Toute bonne chose a une fin et avant même que je le réalise, il est temps pour moi de dire au revoir et de reprendre l’avion.
Je suis si reconnaissante d’avoir pu faire ce voyage.
Une chance pour moi de pouvoir garder comme un kaléidoscope de couleurs, parfums, lieux et moments de mon péi et de le partager avec vous…

Advertisements