margoze1

Yesterday, I was so happy of my great find of the day at the market : Brèdes chouchou et margoze ! (chayote shoots & bitter melon).

Coincidence, the day before, Sylvie posted a simple and delicious recipe with chayote shoots and I was drooling in front of the picture as it’s ages I didn’t eat them.

This ‘bunchy thing’, like the seller called it, naturally ended up in my basket. I cooked them in a stir-fry with beef on the exact same way as described by Sylvie. I enjoyed selfishly this meal, Paprika was away and I know he doesn’t like it at all.

margoze2

Brèdes chouchou & margoze

And what’s about the bitter melon ? Well, this one I didn’t eat it yet. In fact, I don’t like it. Definitely too bitter for me. A popular vegetable in the Asian cuisine and common on Reunion island too. You can make a salad of it, or cook it (I would recommend) to soften the bitterness. I invite you to read all the culinary and medicinal uses of this odd vegetable, it’s interesting.

Doesn’t remind you a chameleon skin ? Well, that’s the little child inside of me who think so, but you have to admit that’s a strange looking vegetable, no ?

______________________________________________

Hier, je suis rentrée si contente de ma trouvaille du jour au marché: Brèdes chouchou et margoze !

Drôle de coïncidence, la veille Sylvie avait écrit un billet et partagé une recette simple et délicieuse avec des brèdes chouchou et je salivais devant sa photo parce que cela faisait si longtemps que je n’en avais pas mangé.

This ‘bunchy thing’ comme le vendeur l’a appelé, a naturellement fini dans mon panier. Je les ai préparé par la suite, en sauté avec du boeuf de la façon dont l’explique Sylvie. Je me suis me régalé égoïstement, Paprika n’étant pas là et de toute façon il n’aime pas ça.

Et qu’en est-il du margoze ? Disons que celui là je ne l’ai pas encore mangé. En fait, je n’aime pas ça, c’est trop amer à mon goût. C’est un légume commun dans la cuisine asiatique et l’on en trouve également à la Réunion. Vous pouvez le préparer en salade, ou le faire cuire (ce que je recommande) pour ôter son amertume. Je vous invite à lire les utilisations culinaires et médicinales de ce légume étrange.

Ca ne vous rapelle pas la peau du caméléon ? Oui, c’est la petite fille en moi qui parle… Mais vous admettrez que c’est quand même un légume à l’allure bizarre, non ?

Advertisements