That’s really weird sometimes how ideas come out. A classic way would be looking at magazines, reading blogs or discussing with someone…but this time it was trying to make a cake. Despite the big fail making this cake, the flavors brought in my mind the image of a sweet biscuit flavored with orange, pear or raspberry and coated with chocolate. Do you see what biscuit I’m speaking about ? Yes, Pim’s ! The orange ones are my favorite !

Ok, you are wondering what’s the interest of making Pim’s if I can buy some ?

Well, the first reason, is that you will be happy to eat some once if you are carving for them at the other side of the world where they don’t sell Pim’s… !

Second, you will perfect your icing technique (still not perfect…)

And third, they will taste better (Shall I dare to say this ?) than real Pim’s !

So, I venture in the jamming session. Don’t ask me why…I could simply buy one, but there were these not so sweet mandarins, given up and ripping in the fruit basket. That required 2 days ! First one to let peels and seeds to soak in the juice. Second one to cook the jam. Then, I could make the génoise, whipping eggs and sugar above the bain-marie for what seemed to be one hour. It’s worth the effort. It came out from the oven with a very light texture, like a foam !

Afterwards, the following steps as illustrated are spreading the home-made mandarin marmalade on thin slices of génoise, making ‘sandwiches’-like and finally coating them with dark chocolate…

Original Pim’s have only one layer of génoise, but to make chocolate icing on the top of the marmalade… Just leave it ! I went for a safe option adding an other slice of génoise.

I have omitted one step in my pictures. The worst one, when you have to wait that the chocolate icing gets dry. The room is filled with chocolate smell, the biscuits are laying so tempting and like crying ‘eat me’ and you have to be reasonable and wait ! Patience paid off, the chocolate crunching under my tooth and the moist génoise melting under my tongue were a pure delight !

Pim’s-like Biscuits
(Makes 12)

Genoise
4 eggs
70g caster sugar (original recipe specifies 120g)
120g sifted flour + for dusting ramekins
Small knob of butter for greasing ramekins

Filling and icing
220g dark chocolate
Jam or marmelade

Brush with butter and dust with flour 6 small ramekins (6cm diameter) and store them in the fridge // Preheat oven to 180°C // In a large bowl mix eggs and sugar. Place the bowl over a bain-marie whip until the mixture is whiten and/or volume trebled (about 10-15 minutes whipping by hand and 5-10 minutes with electric beaters) // Then remove from bain-marie and keep on whipping until cooled // With a spatula gently fold sifted flour taking care not to deflate the batter // Pour the batter in prepared ramekins (up to 3/4) and bake for 15-20 minutes // Remove from oven, let them cool and then remove from the mould and slice horizontally the genoise (1/2cm thick) making a pair number of slices // Spread jam or marmalade on a slice and then top it with an other slice. Repeat with all the slices // Place biscuits on a baking tray covered with baking paper // In a little pan, melt chocolate over a low fire. Then with a spatula gently coat the biscuits with melted chocolate // Let chocolate icing gets completely cool and dry before eating.

Printable Pim’s-like Biscuits recipe

—————————————————–

C’est assez étrange, parfois, comment certaines idées nous viennent. Classique, en feuilletant un magazine, en lisant un blog ou en discutant avec quelqu’un…mais cette fois c’est en essayant de faire un gâteau. En dépit de l’ échec que fût le gâteau, les parfums ont esquissé dans mon esprit, l’image d’un biscuit aromatisé à l’orange, à la poire ou à la framboise et nappé de chocolat. Vous voyez de quel biscuit je veux parler ? Oui, des Pim’s ! Ceux à l’orange sont mes préférés !

Ok, vous vous demandez sans doute quel est l’intérêt de faire des Pim’s quand on peut en acheter ?

Disons que la première bonne raison est que vous serez content de pouvoir en manger si, un jour, vous en mourrez d’envie et que vous vivez à l’autre bout de la Terre où on ne vend pas de Pim’s !…

Deuxièmement, vous pratiquerez votre technique du glaçage (toujours pas parfait…)

Et troisièmement ils seront meilleurs (j’ai osé dire ça ?) que des vrais Pim’s !

Donc, je me suis aventuré dans la fabrication d’une marmelade. Il ne faut pas me demander pourquoi… J’aurais pu tout simplement en acheter une, mais il y avait ces madarines pas très sucrées, délaissées, qui murissaient dans le panier. Cela m’a demandé deux jours ! Le premier pour laisser macérer écorces et pépins dans le jus et le second pour cuire la marmelade. Ensuite, j’ai pu faire la génoise, en battant les oeufs et le sucre au dessus d’un bain-marie pendant ce qui m’a semblé être une heure ! Le résultat en valait la peine. La génoise est sortie du four avec une texture légère comme une mousse !

Ensuite, les autres étapes comme le montre les photos consistent à tartiner de marmelade les fines tranches de génoise, faire des petits ‘sandwiches’ et finalement napper le tout de chocolat noir…

Les vrais Pim’s n’ont qu’une seule couche de génoise, mais faire un nappage chocolat par dessus la marmelade… Je n’ai pas eu le courage ! Et j’ai préféré une option plus sûr en rajoutant une tranche de génoise.

J’ai omis une étape dans mes photos. La pire, celle où vous devez attendre patiemment que le glaçage au chocolat sèche. La pièce est remplie de cette odeur de chocolat, les biscuits sont si tentants et crient ‘mange-moi’ et il faut être raisonnable et attendre !

La patience a payé, le chocolat craquant sous la dent et la génoise moelleuse fondant sous la langue sont un pur bonheur !

Biscuits façon Pim’s
(Pour 12 Pim’s)

Pour la génoise
4 oeufs
70g sucre (la recette originale prévoit 120g)
120g de farine tamisée + Pour les ramequins
Une noisette de beurre pour graisser les ramequins

Pour le nappage
250g de chocolat noir
De la confiture ou de la marmelade

Beurrer et fariner 6 petits ramequins (6cm de diamètre) et réserver les au frais // Pré-chauffer le four à 180°C // Mélanger dans un cul de poule les œufs entiers avec le sucre. Disposer le cul de poule sur un bain-marie et fouetter jusqu’à ce que le mélange blanchisse et/ou triple de volume (environ 10-15 minutes à la main et 5-10 minutes au batteur électrique) // Retirer la préparation du bain-marie et continuer à battre jusqu’à complet refroidissement // Incorporer délicatement la farine tamisée à l’aide d’une spatule en évitant de faire retomber la préparation // Verser la pâte dans les ramequins (remplis au 3/4) et cuire à four pendant 15-20 minutes // Retirer du four, laisser refroidir complètement avant de démouler puis trancher la génoise (environ 1/2cm d’épaisseur) en faisant un nombre pair de tranche // Etaler une couche généreuse de confiture ou marmelade sur une tranche de génoise, puis refermer avec une autre tranche. Répéter l’action avec l’ensemble des tranches // Disposer les biscuits sur une plaque recouverte de papier sulfurisé // Faire fondre à feux doux dans une petite casserole le chocolat et l’étaler délicatement à l’aide d’une spatule fine sur les biscuits // Laisser le nappage refroidir et durcir avant de déguster.

Biscuits façon Pim’s recette imprimable

Advertisements