Cela fait un an, jour pour jour !

Comme un enfant essaie de saisir l’eau, le temps me coule entre les doigts. Qui aurait dit qu’un an après notre mariage nous serions en Nouvelle Zélande ?…

Je me souviens encore de la petite fille, allongée sur le lit, regardant la robe de mariée de sa maman, ressortie soigneusement pliée d’une valise, la dentelle un peu jaunie…

C’est vraiment un truc de fille ! Aucun homme ne rêve de se marier !

Et puis moi aussi j’ai eu ma robe. Mais ce jour là est si vite passé. Quelque heures à peine…

N’est-ce pas un peu étrange de se mettre dans ses plus beaux atours pour un jour et de les remiser ensuite pour toujours ? Je serais curieuse de voir toutes ces robes, chaussures et autres accessoires d’un jour…

Naturelle au quotidien, le poudrier et les talons m’ont rarement servis, voire pas du tout.

Depuis, j’ai remis mes bracelets qui ne me quittent jamais, sauf le 21 juillet dernier. Oui, la vedette que je portais ce jour là, à mon annulaire gauche n’avait pas besoin d’artifices…

Un peu de la vieille école pour parler mariage me direz vous. En tous les cas, pas du tout dans la tendance néo-zélandaise où cette tradition a perdu 12 points ces quinze dernières années…


Advertisements