I know that this French expression [meaning as easy as pie] is not referring to this type of chou, nor the one you will grow in your garden [cabbage], but it was the expression that came in my mind after making some ‘choux’.

I’ve heard and read that it’s not obvious to make some and I was quiet anxious to give a first try. I’ve done them three times now and every time they went fine. Or does this mean I’m a very lucky girl ? I should play lotto, then !

I would not overcome my fear if Bron didn’t propose for the breast cancer awareness to make some pink Paris-Bre[a]st.

Against all odds, the most difficult was to customise the choux, not to make them. Local strawberries and raspberries have arrived on food stalls here and would match perfectly the pink theme, but I preferred to go for the rhubarb.

These fresh and nearly sculptural sticks made a delicious compote with an hypnotic pink color. After trying to make a flavored crème chantilly with the rhubarb [disappointing] I made a crème glacée for the filling, giving this way a summery twist to these choux- somewhere between Paris-Brest and profiterolle. Coconut shred came naturally to balance the tangy taste of the rhubarb and so here it’s my late participation to this Pink October.

Thank you, Bron for this good idea !

Paris-Bre[a]st with Rhubarb Crème Glacee Printable recipe

Paris-Bre[a]st with Rhubarb Crème Glacée
(For around 20 Paris-Brest)

For dough
25 cl water
4 eggs
200g flour
100g butter
One pinch of salt
For rhubarb crème glacée
600g rhubarb stew
50 cl honey (I completely forgot to add it, so it depends on how sweet you like it)
15 cl milk
15 cl creme fraiche
For icing
Rhubarb stew + icing sugar
Coconut shred

In a pan boil butter, water and salt // Remove from fire and add all the flour in one time. Mix thoroughly until a smooth dough without any lump //Replace over the fire and dry the dough mixing non-stop until the dough doesn’t stick the pan side // Remove from fire and go on mixing until the dough cooled a bit // Add egg one by one mixing after each addition // Preheat oven to 180°C // With a piping nozzle make circles with the dough (internal diameter 4 cm) // Bake for 10 minutes. When the choux have blown, open the oven door a little and maintening it this way with a wooden spatula and bake 10 further minutes // Remove from the oven and with a wood pick make holes at the bottom or the side of each chou (to let the steam escape) and let them cool completely before filling them // Prepare the crème glacée pulsing all the ingredients in a mixer for one minute // Then use your icre-cream maker or place it in the freezer. In that case, remove from freezer after 30 minutes and mix thoroughly to break any ice crystal. Repeat this action 3 to 4 times every 30 minutes.

______________________________________________

Je sais que cette expression française ne fait pas référence à ce type de chou, ni à ceux que l’on peut faire pousser dans son jardin, mais c’est l’expression qui m’est venue à l’esprit après avoir fait des choux.

J’avais entendu et lu que ce n’était pas évident de faire des choux. C’est donc avec un peu d’appréhension que j’ai fait mon premier essai. Je les ai fait trois fois à présent et chaque fois ils se sont bien comportés. Ou cela voudrait-il dire que je suis chanceuse ? Je devrais jouer au loto, alors !

Je n’aurais pas surmonté mon appréhension si Bron n’avait pas proposé pour la sensiblisation contre le cancer du sein de faire des Paris-Brest roses.

Contre toute attente, le plus difficile n’a pas été de faire les choux mais de les personnaliser. Les premières fraises et framboises ont fait leur apparition sur les étals et auraient parfaitement correspondu au thème rose, mais j’ai préféré la rhubarbe.

Ces bâtons frais à l’allure sculpturale ont fait une délicieuse compote de rhubarbe d’un rose hypnotique. Après avoir tenté une crème chantilly aromatisée à la rhubarbe [essai pas concluant] j’ai préparé une crème glacée pour le remplissage des choux donnant ainsi un côté estival – à mi chemin entre des Paris-Brest et des profiterolles. La noix de coco est venue naturellement équilibrer le goût acidulé de la rhubarbe et voici donc ma participation un peu tardive à cet Octobre Rose.

Merci Bron pour cette superbe idée !

Paris-Brest à la Crème Glacée à la Rhubarbe

Choux à la Crème Glacée de Rhubarbe
(Pour une vingtaine de choux type Paris-Brest)

Pour les choux
25 cl d’eau
4 oeufs
200g de farine
100g de beurre
Une pincée de sel
Pour la crème glacée
600 grammes de compote de rhubarbe
50 cl de miel (que j’ai allègrement oublié…donc à doser selon son goût)
15 cl de lait
15 cl de crème fraîche
Pour le glaçage
Compote de rhubarbe + sucre glace
Noix de coco

Dans une casserole porter à ébullition le beure, l’eau et le sel // Retirer du feu et verser d’un seul coup la farine. Mélanger énergiquement jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et sans grumeau // Remettre la casserole sur le feu et déssecher la pâte en la travaillant sans arrêt jusqu’à ce qu’elle se détache des parois de la casserole // Retirer du feu et continuer à travailler la pâte pour qu’elle refroidisse légèrement // Incorporer un à un les oeufs en mélangeant bien après chaque addition // Pré-chauffer le four à 180°C // A l’aide d’une poche à douille former des cercles de pâte d’environ 4 cm de diamètre intérieur // Cuire pendant 10 minutes. Lorsque les choux ont gonflé, laisser la porte du four entrouverte (à l’aide d’une spatule en bois) et laisser cuire pendant 10 minutes supplémentaires // Retirer du four et à l’aide d’un petit pic en bois, percer le fond ou la tranche des choux (pour laisser s’échapper la vapeur) et laisser refroidir complètment sur une grille avant de procéder au remplissage // Préparer la crème glacée en mettant l’ensemble des ingrédients dans un mixeur. Pulser pendant une minute // Utiliser la sorbetière sinon, placer la préparation au congélateur. Ressortir la crème glacée au bout de 30 minutes et la mixer complètement pour éliminer tout cristaux de glace. Répéter l’opération 3 à 4 fois avec un intervalle d’une demie-heure à chaque fois.

About these ads